DELF A2 – Vocabulaire – Les sentiments

Les sentiments  : de la peur à l’émerveillement. Quels mots pour quels sentiments ? Comment exprime-t-on ses sentiments ?

CRAINTE (dread, fear)feelings sentiments traduction et expression faciales
La crainte : avoir peu de ce qui va arriver. N’ayez crainte, je m’occupe de votre problème immédiatement.

PANIQUE (panic)
Panique : pas de panique je suis là !  A cause du feu et dans la panique ils se sont bousculés et se sont marchés les uns sur les autres.

INQUIETUDE (worry)
L’inquiétude : je suis très inquiet elle n’est pas rentré ce soir.

PERPLEXITE (perplexity)
Je suis très perplexe (je doute beaucoup dans ma reflexion) à propos de cette situation.

ANXIETE (anxiety)
L’anxiété : grande inquiétude due à l’attente, à l’incertitude. C’est une personne très anxieuse.

TRISTE (sad)
Marie est triste  : la tristesse. C’est triste que penser que tu ne viendras pas à mon anniversaire.

ANGOISSE (anguish)
L’angoisse : très grande inquiétude qui empêche de se relaxer. Je suis très angoissé à l’idée de le revoir.

PEUR (fear)
Mike a peur du noir : la peur. Avoir peur. J’ai peur. Quel peureux cet homme là !

TIMIDITÉ (shy, timidity)
Paul est timide : la timidité. Il est timide il n’ose pas parler en public.

SURPRISE (surprise, astonishment)
Pierre est surpris : être surpris par un évènement. Quelle surprise enfin tu viens me rendre visite !

ÉNERVER (irritate, rile)
Etre énervé. Je suis très énervé contre elle !

COLÈRE.
Laurent est en colère : la colère. Il à piqué une colère monstre !

CONFUSION
La confusion : être gêne par une bêtise. Je suis confus (être désolé et gêné).

REGRET
Je regrette qu’elle soit partie avec lui. J’ai beaucoup de regrets pour cet homme mort si jeune.

DOUTER.
Vincent doute de tout :  le doute. Je doute (je ne pense pas) que pouvoir finir cet exercice ce soir.

HONTE
Sentiment très pénible qu’on éprouve quand on est mécontent de ce qu’on a fait ou quand on se sent inférieur. J’ai honte de mon travail. J’ai honte de ton comportement ! Quelle honte !

CONSTERNATION
Ressentir un mélange de tristesse et de honte. Je suis consterné par le comportement des hommes politiques !

REMORD
Avoir des remords (des regrets). Tu as des remords toi, ça se voit ! Aucun remord !

AGACER.
John est agacé : l’agacement. Arrêtes de bouger partout, tu m’agaces !

JOIE.
Lucile est joyeuse : la joie. Quelle joie de te voir enfin !

DESIR
Le désir : Envie très forte que ce qu’on souhaite se réalise. C’est ce que je désire le plus !

ÉMERVEILLEMENT.
Une admiration, un éblouissement. C’est un émerveillement cette exposition d’art.

SATISFACTION
Plaisir ressenti quand on obtient ce que l’on désire. Je suis satisfait de ton travail, bravo !

SOULAGEMENT
Sentiment d’être débarrassé d’une souffrance, d’un souci. Enfin tu rentres à la maison quel soulagement !

ENVIE.
J’ai très envie de manger une glace.

STUPÉFACTION
Être étonné si fort que cela empêche toute réaction. Je suis stupéfaite de sa réaction !

 

Exercices.

Marcel apprend avecque son père lui a menti, qu’il part le lendemain à la chasse sans lui.

L’s’empara de Marcel, lorsqu’il s’aperçut qu’il était perdu dans les collines.

Lafige tout d’abord Marcel face au condor ; puis il prépare sa défense.

Au départ, c’est sansque Marcel décide de faire une fugue dans la montagne.

L’de Marcel augmente quand le condor se rapproche.

Le plus cherde Marcel est de rester à La Bastide Neuve de Lili.

Après avoir fui dans les collines, Marcel est pris deet revient chez lui.

Même Lili a été saisi dequand il a senti le grand-duc aussi près de lui.

L’grandit chez les parents de Marcel, qui est perdu dans la montagne.

Quellepour Marcel d’apprendre qu’il reviendra passer Noël à La Bastide !

Quelpour Joseph et Augustine lorsque Marcel rentre de sa fugue au petit matin !

Joseph est dans une grandeest-il bien raisonnable de revenir à La Bastide à Noël ?

Lorsque le condor fond sur la compagnie de perdrix, il sème laparmi elles.

L’de Marcel devant ses ‘chères collines’ ne faiblit jamais.

Leenvahit Marcel lorsqu’il s’éloigne de La Bastide Neuve pour rentrer à Marseille.

Lili le braconnier est rouge delorsqu’il mange pour la première fois chez des gens en ville.

Lorsque Marcel voit le grand-duc dans la grotte, il est saisi d’.

Paul, le frère de Marcel, a toujoursde courir les collines avec lui et Lili.

La mort d’Augustine, la mère de Marcel, plonge toute la famille dans la.

Marcel a parfoisquand il se laisse mener par le bout du nez par Isabelle.

Corrections
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Marcel apprend avec stupéfaction que son père lui a menti, qu’il part le lendemain à la chasse sans lui.

L’ inquiétude s’empara de Marcel, lorsqu’il s’aperçut qu’il était perdu dans les collines.

La consternation fige tout d’abord Marcel face au condor ; puis il prépare sa défense.

Au départ, c’est sans crainte que Marcel décide de faire une fugue dans la montagne.

L’ angoisse de Marcel augmente quand le condor se rapproche.

Le plus cher désir de Marcel est de rester à La Bastide Neuve de Lili.

Après avoir fui dans les collines, Marcel est pris de remords et revient chez lui.

Même Lili a été saisi de frayeur quand il a senti le grand-duc aussi près de lui.

L’ anxiété grandit chez les parents de Marcel, qui est perdu dans la montagne.

Quelle satisfaction pour Marcel d’apprendre qu’il reviendra passer Noël à La Bastide !

Quel soulagement pour Joseph et Augustine lorsque Marcel rentre de sa fugue au petit matin !

Joseph est dans une grande perplexité est-il bien raisonnable de revenir à La Bastide à Noël ?

Lorsque le condor fond sur la compagnie de perdrix, il sème la panique parmi elles.

L’ émerveillement de Marcel devant ses ‘chères collines’ ne faiblit jamais.

Le regret envahit Marcel lorsqu’il s’éloigne de La Bastide Neuve pour rentrer à Marseille.

Lili le braconnier est rouge de confusion lorsqu’il mange pour la première fois chez des gens en ville.

Lorsque Marcel voit le grand-duc dans la grotte, il est saisi d’épouvante.

Paul, le frère de Marcel, a toujours envie de courir les collines avec lui et Lili.

La mort d’Augustine, la mère de Marcel, plonge toute la famille dans la consternation .

Marcel a parfois honte quand il se laisse mener par le bout du nez par Isabelle.