DELF B1 – Production orale 9

Vocabulaire :

  • S’impliquer : involved
  • Scolarité : schooling
  • Investir plus d’espoir : to invest more hope
  • Se pencher sur la question : observer et étudier un problème : adressing the issue
  • Gagner du terrain : progresser
  • Placer en tête quelqu’un ou quelque chose : mettre en première position
  • Devoirs : homework
  • Privilégier une filière : focus on a sector
  • Débouchés : opportunities
  • Quitte à que ce soit… : even if

 

Corrections (proposition)

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

2 a) Les garçons sont mieux orientés que les filles
2 b) Les parents

3. Problèmes constatés de l’inégalité
– les parents privilégient la formation de leurs garçons en choisissant des études plus élitistes, c’est culturel…
– On espère que les études des garçons seront plus rentables
– On demande aux filles de faire des études plus standards comme secrétaire ou dans la communication. A cause de la maternité et l’éducation des enfants on pense qu’elles n’auront pas le temps d’avoir un job aussi bien que les garçon.

Solutions :
– Adapter les formations universitaires selon résultats scolaires
– Changer de mentalité sur l’éducation des enfants, les hommes peuvent aussi s’en occuper.
– Pour compenser le manque d’intérêt des parents pour les études de leurs filles, il faut renforcer les nombres d’heures de cours destinés aux filles.

Présentation du document :

Les parents ont depuis longtemps tendance à privilégier d’avantage les études de leurs garçons que ceux de leurs filles.

Présentation du thème du document :

Il s’agit de la question de la position de la femme dans la société, depuis longtemps considérée comme inférieure à l’homme. On parle de suprématie de l’homme sur la femme.

Prise de position.

Ce est pas normal, la femme doit être l’égale de l’homme. Par exemple les salaires pour un même job se sont pas égaux !

Conclusion et ouverture de la discussion.

Les mentalités mettent beaucoup de temps à évoluer. C’est que depuis les années 1940 que la femme est devenue libre financièrement grâce à l’accès au travail.

La loi sur les congés parentaux est destinée aux couples pour leur permettre d’élever leurs enfants. Or, ces congés sont quasiment tous refusés aux hommes selon cette idée que ce doit être la femme qui doit prioritairement éduquer les enfants.