L’OCDE reclame 2000 Milliards de dollars à Bruxelle

L’Europe et ses partenaires internationaux, sont en voie de récupérer les quelques milliards de dollars qui s’envolent chaque année dans les paradis fiscaux.

Pascal Saint-Amans, directeur du développement de l’OCDE, propose d’aller demander à Bruxelles de le suivre sur un nouvelle lois contraignant la déclaration obligatoire des sommes « optimisées » aux pays lésés. Cette lois n’aurait pas encore nom mais concernanerait les ruling tax.

Le Luxembourg visée : elle serait » le moteur permettant l’évasion fiscale au niveau internationale ! ». Et jusqu’à aujourd’hui, en 2014, personne ne pouvait leur demander des comptes. Un manque à gagner considérable pour les états qui font pression sur le Parlement Européen et l’OCDE pour imposer cette lois qui permettrait un redressement fiscal systématique pour l’ensemble des entreprises fautives.
Cela concerne donc des sommes considérables, et Bruxelles se demande si l’expression qui résume cette lois, « taxer… …  toutes les transactions spontanées et universelles » est à prendre au pieds de la lettre ? Des négociations sur le terme « universelle » valant « pour tous » est en cours. Cela va prendre deux ans.

Les Bermudes, par exemple championne parmi le groupe des pays dans le monde pratiquant l’évasion fiscale.. ou, « d’optimisation » si on veut s’accorder à employer le terme qui fait consensus (d’âpres les termes de Pascal Canfin ancien ministre du développement, dans l’émission d’Arrêt sur images voir ici), est directement visé. Elle pourrait détenir 2000 Milliards de dollars d’évasion fiscale « planquée bien au chaud » sous le soleil des tropiques..

La réaction d’Amazon, lorsque l’Angleterre demande des compte à un de ses représentant, est extraordinaire ! La responsabilité revient plus aux gouvernements qui ont laissé faire pendant des décennies, aujourd’hui la finance mondiale s’est gavée à mort et les etats réclament des sous.. c’est juste logique et légitime, nan?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *